Petite info qui calme : sur un chantier au 266 rue de Belleville des ouvriers ont dégagé des ossements sous le trottoir ! Truc quand même qui fait froid dans le dos ! Alors on pense tout de suite à des règlements de compte du style mafia où les corps sont coulés dans le béton des fondations d’un immeuble ou pourquoi pas sous le bitume d’un trottoir.  André Balbo sur evous.fr rapporte que les os auraient plusieurs décennies et émets quelques hypothèses via la voix de badeaux : victime de la commune, victimes parisiennes de la guerre d’Algérie… c’est la commissariat du XXème qui mène l’enquête !

os

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *