Noël à Belleville !

Vous avez remarqué les lumières sur les Champs ou à Jourdain ? Oui c’est bientôt Noël ! Et la quête du cadeau a commencé. Alors bien entendu, je ne peux que vous conseiller de commencer votre quête chez Super-Insolite.com, the boutique pour trouver des cadeaux insolites. Et pour toi bellevillois, saches que tu peux venir retirer ta commande dans les locaux de Super Insolite, gratuitement, ils sont entre porte de Pantin et porte de la Villette. Voilà.

Maintenant si tu veux trouver des cadeaux à Belleville,  je te conseille cette petite boutique, rue Pradier, quasiment à l’angle du boulevard Bolivar. Une sorte de mini caverne d’Alibaba de jouets en bois : Tatanka ! En rentrant, il y a tellement de choses qu’on n’arrive pas tout de suite à voir quelque chose.

photo

Et puis quand vous y regardez de plus près, plein de jolis jouets apparaissent : service à thé en bois, légumes ou fruits en bois à couper, piano, guitare… plein d’idées cadeaux très sympa pour enfants.

tatanka-belleville3

En plus des jouets, vous trouverez aussi quelques bouquins, notamment sur l’histoire du quartier, comme « Mémoire des rues ».

tatanka-belleville

T’as même le droit à un petit coin figurine !

photo (1)

Passes donc du côté de la rue Pradier avant d’aller faire ton Auchan de Noël, promis tu vas aimer.

Tatanka
13 bis, rue Pradier
75019 Paris
de 10h à 13h et de 14h à 19h30, du mardi au samedi
Tél. : 01.42.08.30.30

Rallye à Belleville à la découverte du quartier et… du français

Quand vous habitez à Belleville ou quand vous y passez juste pour prendre un verre ou dîner dans l’un des excellents restaurants asiatiques, vous êtes évidemment frappé par une chose : la langue française n’est pas forcément prédominante. Il suffit de regarder les devantures des magasins ou restos de la rue de Belleville, surtout entre le métro Belleville et Pyrénées : les caractères chinois sont l’essentiels des frontons commerçant avec quelques rares fois une petite phrase en français en dessous. Pas besoin d’être sociologue, pour se dire que la vie en communauté peut être un peu plus compliquée si les différentes communautés n’ont pas de langue commune, en l’occurrence ici le français.

belleville

Alors le conseil de quartier de Belleville tente une initiative sympa et originale. L’idée est de faire découvrir le quartier à travers un rallye, classique jusque là, sauf qu’au delà de gagner et découvrir le quartier, le rallye a été pensé pour favoriser les échanges interpersonnels et faire découvrir le français de manière ludique à des personnes qui ne le maîtrisent pas tout à fait. Tous les francophones adultes, habitant du quartier, sont invités à s’inscrire, les équipes étant mixées entre personnes qui maîtrisent bien la langue et celles qui la maîtrisent moins.

francais-partage

Bref un excellent moyen de se rencontrer entre habitants du quartier et faire du problème de la langue, une opportunité de jeu et de partage.

Infos pratiques :
– inscription gratuite jusqu’au 19/10
– le rallye a lieu le 20/10 à partir de 14h
– soirée de clôture gratuite le soir même jusqu’à 22h
– inscriptions ici : http://lefrancaisenpartage.wordpress.com/

Valentin et sa cuisine de Belleville

Cette rue Rebeval est pleine de surprises. Elle paye pas de mine comme ça mais elle cache quelques petites pépites. Le restaurant Valentin en fait partie. Derrière une petite devanture classique de bistrot parisien, vous découvrirez un resto à l’ambiance festive  et à la cuisine cosmopolite.

valentin-belleville2

Car oui, la phrase qui définit le mieux ce qui sort des fourneaux c’est bien celle de la devanture : Cuisine de Belleville et de ses environs. Le resto a finalement une histoire assez proche du quartier : à la base un resto argentin, racheté par un auvergnat, avec du personnel thailandais.

valentin-belleville

Le résultat se retrouve sur la carte : quesadillas, salade thai boeuf ou encore cou d’oie et cou de canard farcie en entrée par exemple, pollo molle (poulet fermier sauce cacao amer), tripoux par exemple pour les plats, banana con dulce de leche et desserts classiques. Ce n’est qu’un petit aperçu du métissage gastronomique que nous propose Valentin.

Mais en plus c’est bon et copieux ! La salade thai est un régal :

salade-thai-valentin

le polle molle ou encore les costillita chimi-churry (travers de porc et vinaigrette luxuriante) sont deux très belles découvertes de la cuisine argentine et très réussi.

Et que dire de la carte du vin : vous avez à peu près 2 pages de vin rouges, heureusement les conseils du patron vous guideront dans cette pampa viticole. De notre côté on a pris ça :

vin-leynes

Le Valentin est en travaux mais réouvre ses portes mi-juillet. C’est l’occasion d’aller y faire un tour et de découvrir cette ambiance et cette cuisine du monde ! Un petit conseil : réservez !

Valentin
64, rue Rebeval
75019 Paris
Tél. : 01.42.08.12.34

Le plus : une cuisine qui ressemble au quartier : cosmopolite !
Le moins : non je vois pas…
Prix : 15 à 20€ le plat, 7 à 8€ l’entrée, vin : bouteille à partir de 20€

La fête de la musique à Belleville (2012)

Jeudi prochain, le 21 donc, c’est la 30ème édition de la fête de la musique ! Encore une belle occasion de se balader dans les rues de Belleville au gré des sons et des groupes de musique. Espérons que la traditionnelle pluie nous laissera tranquille…

FM12_france_A4_vecto

Voici une petite sélection des animations et concerts qui ont lieu à Belleville :

Roda do Cavaco et rencontre de Cavaquinistes
musiques du monde . traditionnelles
18h30 - 23h00
Studio de l'Ermitage - 8 rue de l'Ermitage75020 Paris 20eme
Accès : M° Jourdain – Ménilmontant

La soirée commence avec une rencontre de cavaquinistes. Puis le pagode Roda do Cavaco (pagode, en portugais du Brésil désigne une rencontre de musiciens qui se retrouvent autour d’une table pour faire la fête) donne à entendre et à voir un pagode puissant, soutenu par une section rythmique jubilatoire. Aux compositions originales se mêlent des reprises des grands sambistes comme Zeca Pagodinho, Grupo Fundo de Quintal, Paulinho da Viola. São Paulo, Rio et Paris.

Musiques du Monde
chanson . variété / chorales
20h00 - 22h00
Eglise Notre-Dame de la Croix - 3 place Ménilmontant75020 Paris 20eme
Accès : M° Ménilmontant – Père Lachaise

Chorale dynamique, colorée et chatoyante.

Le grand Fest-Noz des 3 Arts
musiques du monde . traditionnelles
18h00 - 00h30
Les 3 Arts - 21 rue des Rigoles75020 Paris 20eme
Accès : M° Jourdain

18h : initiation aux danses bretonnes, 20h : Fest Noz avec Kafe Koefet, Dadgad Kafe, Estren, Deskomp, des sonneurs et chanteurs.

10e édition des Echos de la Fête / Finale du tremplin jeunes talents du Sziget Festival
musiques rock / musiques électroniques / musiques du monde . traditionnelles
19h00 - 00h45
La Bellevilloise - 19/21 rue Boyer 75020 Paris 20eme
Accès : M° Gambetta – Ménilmontant

En 2012, pour la 10ème édition des Echos de la Fête, le tour du monde en images des Fêtes de la Musique, la coordination internationale de la Fête de la Musique s’associe au tremplin français du Sziget Festival et présentent les 5 finalistes : Tahin (Nantes), The Stereotypical Working Class (Lyon), Mary Has a Gun (Marseille), The Shafty Brothers (Paris) et Teleferik (Paris). Avec le soutien de l’Institut hongrois de Paris, D7 Blast (Dj Jutasi, Dj Pozsi, Mc Hipernomad) intervient également durant la soirée. Le concert et les photos envoyées par des organisateurs du monde entier seront mis en image par Stello.

Le Clin's 20 fête la musique
musiques rock / funk . groove . r&b . soul / harmonie . fanfare
18h00 - 00h00
Le Clin's 20 - 49 rue Pixérecourt75020 Paris 20eme
Accès : M° Télégraphe

18h : Axel Deval (pop/rock), 19h : Seeds of Groove (soul/funk), 20h30 : Unidos de Paris (samba/batucada), 22h : Phantoms of Graceland (rockabilly).

Satsangs, chants traditionnels de l'Inde en Sanskrit
chanson . variété / musiques électroniques / musiques du monde . traditionnelles
18h00 - 00h30
Toit de la maison de l'air du parc de Belleville - 23 rue Piat75020 Paris 20eme
Accès : M° Pyrénées – Couronnes

18h : Satsang (chants de l’Inde en Sanskrit), 22h : Stéphane Dréan (chanson française), 23h : Yoga Rave (musiques électroniques de l’Inde).

19h30 : Ellene Masri (soul), 20h30 : Kosmonot (fanfare), 22h : Cumbia Ya (tango et cumbia)
funk . groove . r&b . soul / musiques du monde . traditionnelles
19h30 - 23h45
Lou Pascalou - 14 rue des Panoyaux75020 Paris 20eme
Accès : M° Ménilmontant
Electro - rock au Cabaret Populaire
musiques rock
21h00 - 00h00
Cabaret Populaire Culture Rapide - 103 rue Julien Lacroix75020 Paris 20eme
Accès : M° Belleville – Pyrénées

20h : Tim Laser, Vincent Lepape, Chaman Bottle (electro), 21h : 1=0 (rock), 22h : Quark (psyché noise), 23h : Two Hats in a Crowd (rock inde).

Voilà pour notre coin de Belleville. Si vous avez d’autres idées, si vous êtes un groupe qui joue jeudi, n’hésitez pas à me le faire savoir, si c’est bien dans le périmètre bellevillois, j’ajouterais les infos.

Retrouvez ici le programme complet de la fête de la musique (par ville, arrondissement…).

Le festival Belleville citoyenne

Juste une petit mot pour vous dire que j’ai totalement zappé ce petit festival de rue bien sympathique qui a lieu aujourd’hui au parc de Belleville. Il a commencé à 13h et fini ce soir à 00h avec pour le soir, concert et diffusion de courts métrages au menu. Je vais essayer d’aller y faire un tour…

festival-belleville-citoyenne-2012

Petit update : j’ai réussi à me bouger pour aller faire un tour au festival. Je suis arrivé au moment du petit concert. Bon malheureusement, on n’a pas trouvé de quoi se prendre une petite bière, on est donc allé à la Mer à Boire… et on y est resté. Mais c’était sympa car il y avait vraiment une ambiance de fête de village. Et puis tous les prétextes sont bons pour aller se balader dans Belleville…

festvial-belleville 003

Les marcheuses Dongbei exploitées par les Wenzhou

Quand on vit à Belleville, si on s’intéresse un peu aux habitants du quartier, on est de plus en plus calé en géographie chinoise. Outre les boat people d’Asie du Sud Est qui constituent la première vague d’immigration asiatique à Belleville dans les années 80, les années 90 et 2000 ont vu arriver 2 populations purement chinoises venant de deux régions bien précises : les marchands Wenzhou du sud de la Chine, établis depuis un moment dans le coin, et les nouvelles arrivantes (principalement des femmes donc), les Dongbei, du nord de la Chine, plutôt citadines, et malheureusement exploitées par les Wenzhou dans la prostitution (les marcheuses de Belleville).

belleville-aout 003

Le boulevard de Belleville où les marcheuses marchent toute la nuit

Un sort assez misérables très bien expliqué dans cet article des Inrocks. Extraits :

« A Paris, elles seraient un millier. A toutes, le passeur a laissé croire qu’il serait facile de décrocher un emploi en France. Comme serveuse dans un resto, couturière dans la confection ou nounou pour un “Wenzhou”, membre de cette communauté originaire du sud de la Chine, établie à Paris depuis longtemps, et qui tient tous les commerces. Drôle d’inversion des rôles. Super-bosseurs et très portés sur le fric, les Wenzhou sont souvent peu éduqués et ne parlent pas le mandarin, contrairement à ces Dongbei, citadines de la classe moyenne, plutôt instruites. »

« Mais d’où leur vient ce mauvais sort de misérables ? “Le nord de la Chine a fait l’objet de restructurations industrielles monstres, avec un chômage inégalé ailleurs, explique Françoise Pinot. Dans le même temps, il y a eu une forte progression des divorces. Elles n’ont eu d’autre choix que de s’exiler. »

A noter : une assoc’ aide les marcheuses, le Mouvement du Nid.

400 photos pour Belleville

Un petit moment je vous l’avoue que je n’étais pas allé jeter un oeil au groupe Flickr de Belleville Belleville et bonne surprise : le groupe comporte 400 photos dont la plupart je trouve sont très sympa ! Je vais essayer d’en sortir du lot plus régulièrement. Celle du jour, nous rappelle que Belleville a connu un forte population de tunisiens (dont une belle communauté juive) par SarahGraham7 :

Belleville, Paris - March 2011

Toi aussi envoies nous ta photo ici : http://www.flickr.com/groups/belleville-paris/pool/

Ca brûle à Belleville

Si vous étiez rue de Belleville hier en début d’aprèm, vous avez pu voir arriver 234 pompiers, 64 engins, la Croix Rouge, le SAMU, les policiers… oui il y avait le feu cour Lesage, une petite cour donnant sur la rue de Belleville, en face quasiement du Lao Siam pour les connaisseurs du quartier. C’est aussi là qu’était l’ancien théâtre de Belleville, bâtiment détruit depuis et remplacé par un grand restaurant chinois.

photo-feu-immeuble-cour-lesage-bellevillephoto @LeParisien

Il a fallu 2h aux pompiers de Paris pour maîtriser  le feu. Bilan qui aurait pu être bien pire : 16 personnes blessées dont 5 grièvement. Le quartier a quasiment été rasé dans les années 60 pour éviter justement ces drames avec des immeubles plus que vétustes. Aujourd’hui la piste criminelle semble être privilégiée (et la question de l’insécurité à Belleville va ressortir) mais on peut regretter que des immeubles reconstruit dans les années 60 ne comporte qu’une seule cage d’escalier en bois. Les budgets pour un quartier populaire comme Belleville devaient être serrés…

FRANCE-FIRE-PARIS-BUILDING

photo @LeParisien

D’ailleurs ça me rappelle une anecdote que je croyais vous avoir déjà raconté ici. J’étais au parc de Belleville en train de profiter de la vue du soleil couchant. Mon amie attire mon attention sur un « reflet de flamme » sur le toit d’un immeuble avec une fumée blanche qui sort relativement abondamment. Mais impossible de voir les flammes elles-mêmes. Je me dis que c’est un BBQ un peu « gras ». Mais au bout de 15 min, la scène ne s’arrête pas : toujours cette fumée qui sort et ces reflets de flammes sur le mur. Mon amie me pousse un peu et me dit d’appeler les pompiers. C’était l’époque où un feu à Ménilmontant avait fait des morts. Je décide d’appeler les pompiers et décrit précisément ce que je vois (reflet etc etc). On me confirme l’envoi de pompiers. Je descends la rue de Belleville pour essayer de trouver le feu avant l’arrivée des pompiers pour mieux les aiguiller. C’était tout près du cour Lesage. Mais je ne vois rien. Absolument rien. Pas d’odeur, pas de fumée, rien. J’attends l’envoyé des pompiers (pensant que c’était une voiture ou un camion). Puis je commence à entendre, une, deux, trois, plusieurs sirènes : 4 camions, une 50aine de pompiers, la grande échelle, rue bloquée etc etc… J’étais mal. Je me présente aux pompiers en expliquant que c’est moi qui ait appelé. Ils sortent la grande échelle pour vérifier de visu. Effervescence dans le quartier. Tout le monde sort pour voir ce qu’il se passe. Je réexplique ce que j’ai vu en haut du parc. Pas de feu à déclarer. Je m’excuses auprès des pompiers. Parmi les gradés 2 sons de cloches : « vous avez bien fait » et un autre « vous savez c’est quand même beaucoup d’argent et de temps gaspillé ». Je lui ai répondu que j’étais bien d’accord mais qu’il fallait qu’il me réponde à cette question : « si je vois une fumée blanche sur le toit d’un immeuble continue pendant plus d’un quart d’heure avec des reflets de flammes, je n’appelle donc pas les pompiers ? » Il ne m’a pas répondu.

L’origine de l’immigration chinoise à Belleville

Article très clair et concis du Parisien.fr sur les origines, diverses, de l’immigration asiatique à Paris, quartier et par quartier, dont Belleville.

Extrait :
D’où vient l’immigration chinoise aujourd’hui?
Ceux qui se sont installés à Belleville (XIXe) sont originaires de la province côtière de Wenzhou, en Chine continentale. Ils continuent à quitter cette région, pourtant riche, pour fuir le contrôle des naissances et parce qu’à leurs yeux la France est une terre d’élection qui prend en charge la santé et l’éducation. Ils importent des marchandises de leur région d’origine qu’ils revendent à Belleville. Quelques-uns ont également repris des commerces du XIIIe, pris le monopole de la maroquinerie dans le Sentier (IIIe) ou racheté des bureaux de tabac.

Si ce sujet vous intéresse je vous conseille vivement la lecture de cet article :
http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-75007/refugies-hier-migrants-economiques-aujourd-hui-23-01-2012-1824201.php

Belleville mon amour est de retour !

Je vous en avais parlé l’année dernière mais Belleville mon amour est de retour pour 2011 ! Au départ prévu pour fêter le 150 ème anniversaire de l’annexion du village de Belleville à Paris, cet évènement festif a décidé de devenir annuel. J’adore toujours autant l’idée et dimanche, il parait qu’il va faire beau alors je crois bien que je vais pointer le bout de mon nez dans le quartier. Au menu de ce dimanche 2 octobre  au parc de Belleville :
> pique-nique géant (chacun amène sa ripaille)
> danses et chants : jazz, danses indiennes, fanfare

Bon qui vient avec moi ? Si vous avez envie de les retrouver sur Facebook c’est là !

belleville-mon-amour