La Rue de Belleville Avant / Après

Nouvelle catégorie sur Belleville-Belleville.coom : Belleville Avant / Après. Une photo ancienne versus la même photo aujourd’hui. Même si ce concept est très en vogue maintenant, ça fait bien 10 ans que je pense à me lancer dans ces voyages dans le temps à travers les photos pour les lieux qui me parlent. Et voyez-vous, Belleville, ça me parle.

Aujourd’hui, on a rendez-vous au début de la rue de Belleville.

2-rue-Belleville-vers1900-2015

8, de la rue de Belleville – (1903~1914 vs 2015)

Au 8 de la rue de Belleville plus exactement. La photo est prise avec la rue du Faubourg du Temple dans le dos, le regard donc vers le haut en direction de la porte des Lilas. La boucherie sur la droite a gardé sa vocation de commerce de nourriture : aujourd’hui c’est Tang Frères qui y a installé depuis déjà de nombreuses années son traiteur. Juste après on peut voir  « théâtre populaire » : c’est l’entrée des Folies-Belleville, cabaret mythique ouvert dans les années 1840 par les petits-fils de Gilles Dénoyez, cabaretier de son état. C’est d’ailleurs le nom « théâtre populaire » qui nous donne la date de cette photo : les Folies-Belleville ne se sont appelées comme ça que de 1903 à 1914. Le funiculaire s’est quand à lui arrêté en 1924.

A la place de l’entrée du « théâtre populaire », c’est aujourd’hui un supermarché Dia qu’on retrouve dans ce grand volume bien pratique pour un commerce. Comme beaucoup d’ailleurs de cinémas ou salles de spectacle à Belleville et Ménilmontant, qui au début du XXème siècle, devaient être de hauts lieux de la fête parisienne. On devine jsute après l’entrée, le haut-vent du bar des Folies, qui est toujours actif aujourd’hui.  Encore un peu plus loin, c’est le haut-vent (en rose sur la photo) du Au Vieux Saumur qu’on devine. Lui, c’est fini, avec la fin de la rue Denoyez telle qu’on la connait, c’est la démolition qui l’attend.

De l’autre côté de la rue, on contemple tout le changement qu’a connu le quartier dans les années 60 : du 1er au 39 de la rue de la Belleville tout a été détruit. D’ailleurs la rue Jules Romain n’existe pas encore sur l’ancienne photo. Rue agrandie, trottoirs plus larges, on a gagné de la place et « de l’air » sur ce côté là de la rue. D’ailleurs c’est ici que la CFDT a fait construire son immense siège social en 1990.

A bientôt pour une autre photo avant/après de Belleville !

Leave a Reply

See also: